C’est sa victoire. Karin Keller-Sutter a retourné le peuple et les cantons en matière de politique migratoire et infligé une cinglante défaite à l’UDC et à son initiative de résiliation de la libre circulation des personnes: près de 62% des votants l’ont suivie, alors que le Conseil fédéral avait perdu en 2014. «Le peuple suisse a confirmé sa volonté de poursuivre la voie bilatérale avec l’UE, une voie taillée sur mesure pour notre pays», s’est-elle réjouie à l’issue du scrutin.

Lire aussi: Pour l’UDC, un échec qui tombe à un moment délicat