La date est fixée, les formalités sont arrêtées: c'est le 23 avril prochain que le ministre suisse des Transports, Moritz Leuenberger, rencontrera son homologue allemand Kurt Bodewig pour trouver une solution au survol du territoire allemand par les avions qui atterrissent à l'aéroport de Kloten. La négociation de la dernière chance se déroulera à Berlin. Normal, la Suisse est demandeuse.

Il y a une année que l'Allemagne a dénoncé l'accord réglant le survol de son espace aérien à la frontière avec la Suisse. Elle entend renégocier un accord qui soulage partiellement les communes allemandes du bruit. Douze villes et communes du sud de l'Allemagne veulent déposer une plainte auprès d'un tribunal de Mannheim contre les nuisances sonores, a-t-on appris mercredi soir. Les négociations techniques ont jusqu'à ce jour échoué. Si les ministres devaient ne pas s'entendre, le conflit serait sans doute porté devant les tribunaux.