antispécisme

L'abattoir de Martigny est dans le collimateur de l'association PEA

L'Association pour l'égalité animale a publié une vidéo sur les conditions d'abattage à l'abattoir de Martigny. Elle exige la fermeture de l'infrastructure et a lancé une pétition dans ce sens

L'Association Pour l'Egalité Animale (PEA) dénonce l'abattoir de Martigny au ministère public et au vétérinaire cantonal valaisan. L'association demande la fermeture immédiate de l'abattoir au vu des souffrances infligées aux animaux.

PEA diffuse une vidéo qui montre l'attitude des employés à l'égard des animaux victimes de coups de pieds et d'étourdissements ratés. Les infractions sont si nombreuses qu'elles n'ont pas pu être toutes intégrées dans la vidéo publique, écrit l'association dans un communiqué.

Lancement d'une pétition

L'association estime que les installations de l'abattoir ne permettent pas une répétition immédiate de l'étourdissement. Le délai entre l'étourdissement de l'animal et son égorgement n'est pas respecté. Il n'y a de surcroît aucun réétourdissement immédiat en cas de reprise de conscience.

La vidéo jointe à la plainte montre une série d'autres infractions. L'association demande la fermeture immédiate de l'abattoir. Elle a lancé une pétition dans ce sens sur son site internet. PEA n'en est pas à sa première dénonciation. En 2017, elle avait publié des vidéos sur les conditions d'abattage dans des porcheries vaudoises.

Lire aussi:  Des militants antispécistes bloquent un abattoir à Vich

Réaction des Verts

Dans une prise de position à la RTS, la nouvelle direction indique que «les rapports obtenus par les différents organes de contrôle officiels, dont le dernier date d'octobre 2019, soit 3 mois après les vidéos volées, révèlent une conformité du processus général d'abattage». Une plainte sera déposée contre l'association.

Les Verts valaisans demandent pour leur part aux autorités cantonales d'intervenir immédiatement «pour régulariser la situation aux abattoirs de Martigny, de faire un état des lieux de la situation et d'instaurer un système de contrôle efficace pour l'avenir». Dans leur communiqué, les Verts soutiennent par ailleurs la dénonciation de PEA.

En décembre 2018:  Avec une première condamnation, l’antispécisme en Suisse vit un tournant

Publicité