Une semaine après les nettoyeurs, les laborantins des HUG mettent fin à leur grève entamée il y a cinq semaines. Un accord a été trouvé mercredi entre la direction de l’hôpital et les syndicats des services publics (SSP) et interprofessionnels des travailleurs (SIT).

Dès janvier 2013, deux fonctions de «technicien-ne en analyses biomédicales» seront créées, remplaçant deux catégories de laborantin-e. Cette nouvelle terminologie reconnaît l’évolution du métier et de la formation exigée pour exercer dans les laboratoires médicaux, indiquent jeudi les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

Cet automne, tant les laboratins que les les aides-soignantes et les nettoyeurs ont suivis des mouvements de grève.