La situation des lacs et des cours d’eau s’est aggravée en Suisse centrale mercredi. Le niveau du lac des Quatre-Cantons se trouvait un mètre au-dessus de la normale. Plusieurs ponts sur la Reuss sont fermés à Lucerne. Le spectre des inondations de 2005 plane.

Le niveau du lac de Bienne devrait atteindre son maximum samedi. Il pourrait alors rejoindre le seuil des crues de 2005 ou de 2007, a averti le canton de Berne. Le lac est actuellement stable aux alentours de son niveau de crue fixé à 430,35 mètres.

Les autorités de la Ville de Bienne recommandent instamment aux riverains menacés par la montée des eaux de mettre leurs objets de valeur dans les parties élevées de leur immeuble et de sortir les véhicules des garages souterrains.

Vers 16h, le lac des Quatre-Cantons atteignait un niveau de 434,73 mètres, soit une vingtaine de centimètres de plus que mardi soir et un mètre de plus que son niveau normal, indiquent les autorités lucernoises. Il passe ainsi au niveau 5 de danger d’inondations, soit le plus élevé.

En images: La Suisse sous l’eau

Lors des graves inondations de 2005, le niveau du lac avait atteint 435,23 mètres d’altitude. Une situation identique ne peut pas être exclue dans les jours à venir en raison des nouvelles précipitations annoncées, prévient la ville de Lucerne dans un communiqué. Les marchés prévus vendredi et samedi au bord de la Reuss sont d’ores et déjà annulés.

Protection renforcée

Mardi soir, les pompiers avaient déjà renforcé la protection des rives de la Reuss, à Lucerne. Plusieurs ponts sur la rivière sont fermés depuis mercredi matin. Il en va de même des chemins pédestres le long de la rivière. De grandes flaques s’y étaient formées. Des barrages pneumatiques ont aussi été placés le long des rives.

Le Musée historique de Lucerne a fermé ses portes mercredi en raison du danger d’inondations. Il se trouve à proximité immédiate de la Reuss. L’institution avait déjà subi des dégâts d’eau mardi dans ses caves.

Lire aussi: Après la tempête, une pluie de factures

Sur les bords de la rade, le trafic automobile est interrompu près du Musée des transports. Les autorités qualifient la situation de «critique». Le niveau du lac de Sempach est également très élevé. La promenade le long du lac a été bouclée à Sempach (LU) après avoir été partiellement inondée.

Canton de Zoug: un barrage risque de céder

Les énormes masses d’eau charriées par la Reuss inquiètent aussi le canton de Zoug. La commune de Hünenberg est particulièrement concernée par la crue, écrit l’état-major cantonal d’intervention. Le barrage sur la rivière risque de céder dans la situation actuelle.

A Oberägeri (ZG), l’habitant d’une maison a été évacué mardi soir après un glissement de terrain. D’autres évènements de ce genre sont survenus près de Kriens (LU), de Willisau (LU) et de St. Erhard (LU). Ils ont entraîné la fermeture de routes. Les pompiers lucernois et zougois sont aussi intervenus une quarantaine de fois depuis mardi après-midi pour des caves, des garages et des routes inondées.

Des voies ferroviaires inondées

A Obwald, plus aucun train ne circule entre Hergiswil et Sarnen après que la rivière Sarner Aa a inondé un pont ferroviaire enjambant le cours d’eau, indique la Zentralbahn. La compagnie a aussi dû suspendre le trafic à Alpnachstad en raison du danger d’inondations.

Lire également:  Les orages à Zurich: «Dix fois plus effrayants que les tremblements de terre en Nouvelle-Zélande»

Le lac de Sarnen déborde, lui aussi, par endroits. Son niveau se situait mercredi 1,35m au-dessus de sa moyenne. Plusieurs chemins bordant le lac sont fermés. En outre, des glissements de terrain ont également entraîné la fermeture de routes dans le canton.

En terres uranaises, en revanche, la situation s’est détendue le long de la Reuss alpine. Les trains de la compagnie Mattehrhorn Gotthard circulent à nouveau entre Andermatt et Realp.


Notre galerie photo: