Convaincre le peuple suisse d’acheter des avions de combat: c’est le rocher de Sisyphe repris en janvier dernier par la nouvelle ministre de la Défense, Viola Amherd. «Si nous perdons sur ce dossier, c’est la fin de la défense aérienne suisse», plaidait ce mardi la politicienne auprès du Conseil des Etats. Elle a eu gain de cause, les sénateurs ont accepté son «arrêté de planification»: une enveloppe de 6 milliards destinée à acquérir de nouveaux jets. Le projet passe au Conseil national, avant un inévitable référendum.