En l’espace d’un mois, le brouhaha autour de l’aéroport de la Blécherette s’était estompé. Un court répit qui a pris fin en début de semaine avec la réponse du Conseil fédéral à l’interpellation de l’élue verte Sophie Michaud Gigon. Cette dernière avait déposé un texte au National intitulé «Que se passe-t-il du côté de l’aéroport de la Blécherette?», faisant suite à la parution d’un livre blanc rédigé par les riverains. Les points soulignés par la politicienne vaudoise étaient principalement liés aux nuisances sonores ainsi qu’au nombre de vols, jugés en augmentation par les opposants de l’aérodrome.