Vingt-trois ans après le mystérieux décès du dirigeant conservateur allemand Uwe Barschel à Genève, un journal laisse entendre dimanche que les services secrets israéliens seraient responsables de son assassinat. Le Welt am Sonntag cite de nouvelles analyses toxicologiques réalisées en Suisse.

Selon le journal, ces analyses confortent les affirmations d’un ancien agent du Mossad, Victor Ostrovsky, qui a détaillé dans un livre publié en 1994 comment M. Barschel aurait été tué. Cet ancien ministre-président chrétien-démocrate du Schleswig-Holstein (nord) avait été retrouvé mort dans un hôtel de Genève le 11 octobre 1987, tout habillé dans une baignoire remplie d’eau.

Uwe Barschel aurait consommé des barbituriques dans un verre de vin, mais se serait également vu insérer, par voie anale, un cocktail mortel de tranquillisants.