Les milieux intéressés pourront donner leur avis sur la révision de loi idoine jusqu’au 15 octobre. Prévu initialement de février 2003 à fin janvier 2011, ce programme d’impulsion a favorisé durant ces six dernières années la mise sur pied de 24’000 nouvelles places de crèche, soit une hausse de l’offre de plus de 50%, souligne le gouvernement.

D’ici 2011, ce sont 33’000 nouvelles places qui devraient bénéficier du coup de pouce de la Confédération. Au total, quelque 190 millions de francs auront été investis à cette fin.

Garantir une offre suffisante de places d’accueil extra-familial pour les enfants s’inscrit dans la promotion de la politique familiale. Malgré les efforts déjà consentis, une intervention de l’Etat reste nécessaire pour répondre à la demande, fait valoir le Conseil fédéral. La prolongation du programme doit toutefois être limitée dans le temps, l’idée de ce soutien étant de donner une impulsion de départ.

Dans la foulée, le gouvernement propose d’inscrire au niveau de la loi, et non plus simplement au niveau de l’ordonnance, la possibilité pour la Confédération de soutenir des projets novateurs des cantons et des communes dans le domaine de l’accueil extra-familial. Il s’agit, par ce biais, d’élargir la marge de manoeuvre de Berne dans le cadre des projets pilotes visant à introduire des bons de garde pour enfants.