Les 12 millions de pertes essuyées en Bourse par l'Aide suisse aux montagnards, même si elles dépassent le montant des dons récoltés en 2002, ont moins choqué que le fait que l'association dorme sur des réserves de plus de 100 millions de francs. «Je comprends que les donateurs soient fâchés», a déclaré au Tages-Anzeiger le président du ZEWO, le conseiller national radical zurichois Erich Müller, qui précise que les dons ne devraient pas être thésaurisés pour une période dépassant deux ans. L'organisation, qui a versé 23,5 millions de francs en 2002, attribue son aide presque uniquement à des cas individuels. Et uniquement à des personnes vivant principalement de l'agriculture. Il s'agit en grande partie du financement à fonds perdus de travaux de rénovation dans l'habitation ou l'écurie, de soutien aux investissements nécessaires dans les chalets d'alpage ou de contributions à des routes d'accès.

Par ailleurs, l'organisation à élu hier un nouveau président, dont le nom n'a pas été diffusé.