Religion

L'Airbnb pour musulmans débarque en Suisse

Partir en voyage tout en logeant chez des personnes de confession musulmane, c'est désormais possible en Suisse avec Muzbnb, une plateforme de location d'appartements destinée aux musulmans du monde entier

Cinq chambres, deux salles de bains, une capacité d’accueil de 10 personnes: 400 dollars la nuit. A première vue, rien ne distingue ce luxueux chalet à Verbier d’un autre logement du même standing. A première vue seulement, puisque sa page web précise que toute consommation d’alcool y est interdite, que la nourriture consommée sur place doit être halal et que le porc y est strictement prohibé. Des tapis de prière et un exemplaire du Coran sont disponibles.

Recensée sur Muzbnb, une plateforme américaine qui offre des solutions d’hébergement à une clientèle musulmane, cette adresse helvétique est l’une des premières disponibles en Suisse. Son concept s’inspire largement d’Airbnb, le leader mondial de la location entre particuliers. L’offre de Muzbnb vise toutefois une clientèle bien spécifique, se targuant d’offrir des logements «adaptés à ses besoins religieux». Elle cherche également à offrir une alternative aux utilisateurs d’Airbbnb qui s’estiment victimes de stigmatisation. A noter que les non-musulmans y sont également acceptés.

Retrouvez ici notre long read: Comment Interlaken devient la Mecque touristique des pays du Golfe

Le tourisme islamique en plein boom

Les perspectives pour Muzbnb sont réjouissantes. D’après le Global Muslim Travel Index (GMTI), le tourisme islamique représenterait en effet «l’un des segments les plus prometteurs du moment». Chiffres à l’appui, selon cet index: «Il y a 1,6 milliard de musulmans dans le monde, dont 50% ont moins de 30 ans. En 2016, 121 millions d’entre eux ont voyagé. Un chiffre qui devrait atteindre près de 160 millions de personnes d’ici à 2020, pour des dépenses en voyages de l’ordre de 220 milliards.»

Des statistiques prometteuses qui permettent à la porte-parole de la plateforme, Aadila Sabat-St. Clair, de nourrir de grandes ambitions en terres helvétiques, où près de 400 000 musulmans résident: «A long terme, nous espérons pouvoir offrir environ 5000 logements en Suisse.»

«Des Frères musulmans sont engagés dans ce projet»

Présidente du Forum pour un islam progressiste, Saïda Keller-Messahli ne considère pas l’arrivée de Muzbnb en Suisse comme un bienfait: «Ce site promeut la société parallèle et le communautarisme, déplore la titulaire du Prix suisse des droits de l’homme 2016. Des Frères musulmans d’Amérique sont engagés dans le projet», affirme en outre l’Helvéto-Tunisienne.

A peine moins critique, le président de l’Union vaudoise des associations musulmanes, Pascal Gemperli, est également sceptique: «Chacun est libre de voyager comme il l’entend. Il faut toutefois faire attention à ne pas s’isoler dans une bulle.» Le membre des Verts vaudois relativise cependant: «Ce genre de démarche se fait dans tout type de communauté.»

Chacun chez soi

Muzbnb n’est en effet pas le premier produit dérivé spécialisé d’Airbnb. Le concept fleurit: la communauté homosexuelle dispose de Misterb&b, la clientèle de couleur de Noirbnb (renommé Innclusive), les juifs de Jewgether, et la liste n’est pas exhaustive.

Réponse à la stigmatisation et aux difficultés de réservation ou dérive communautariste, le résultat final est similaire: être entre soi. Misterbnb promeut ainsi la possibilité de «louer des logements abordables auprès d’hôtes qui vous ressemblent». «Une bonne manière de garder l’argent dans notre communauté», approuve un utilisateur de Muzbnb.

Publicité