Si les autorités zurichoises et fédérales avaient jamais eu l'espoir que la reprise de Swiss par Lufthansa et le maintien du «hub» de Unique Airport ouvre la porte à d'éventuels allégements pour les couloirs d'atterrissage au-dessus de l'Allemagne, il leur faudra sans doute vite déchanter. La députée SPD Karin Rehbock-Zureich, élue de la circonscription de Waldshut, à deux pas de la frontière, a immédiatement écrit au chancelier Gerhard Schröder et au ministre des Transports, Manfred Stolpe, pour les inciter à opposer un ferme refus à toute demande éventuelle de réouverture du dossier de la part de la Suisse.

La députée, qui est également une des porte-parole du SPD en matière de transports, rappelle que le rachat de Swiss est une affaire strictement interne à Lufthansa et qu'elle ne doit en rien modifier l'attitude des autorités politiques chargées de faire appliquer la réglementation en matière de lutte contre le bruit.