En 2020, 1282 personnes malades ont été accompagnées dans la mort par Exit en Suisse, soit 68 de plus que l’année précédente. Exit Suisse romande a recensé 17 suicides assistés de plus qu’en 2019 et Exit Suisse alémanique et Tessin 51 de plus.

Exit Suisse romande a accompagné 369 personnes dans la mort en 2020, a indiqué lundi à Keystone-ATS Gilles Wehrli, responsable administratif. L’organisation, qui a réduit ses activités entre le 20 mars et le 20 mai en raison de la pandémie, a constaté une augmentation de 42% des dossiers urgents.


Nos articles au sujet de l'aide au suicide:


De nombreux nouveaux membres

A fin 2020, Exit Suisse romande comptait 31 070 membres, soit 3204 de plus que l’année précédente. Depuis le début de 2021, 417 nouvelles adhésions ont été enregistrées. L’an dernier, 913 personnes ont été accompagnées dans la mort par Exit en Suisse alémanique et au Tessin. Plus de 11 000 nouveaux membres ont rejoint l’organisation alémanique et tessinoise, en croissance depuis douze ans.

L’option de l’accompagnement au suicide reste un besoin important de la population suisse, écrit lundi Exit Suisse alémanique. L’association comptait quelque 135 000 membres à la fin 2020. Quelque 1700 nouveaux membres l’ont rejointe depuis le début de l’année.

Environ 1,5% des décès

Exit Suisse alémanique a reçu l’an dernier environ 3600 demandes de suicide assisté. Des éclaircissements ont été faits auprès de 1185 membres, soit 33 de moins qu’en 2019 et 22 de plus qu’en 2018.

L’âge moyen est de 78,7 ans contre 78,2 ans l’année précédente. La répartition des sexes est restée la même: 59% de femmes et 41% d’hommes.

Lire également: Suicide assisté: des lecteurs témoignent

Les chiffres sont conformes à la tendance des années précédentes, souligne Exit Suisse alémanique. Les suicides assistés restent rares et représentent environ 1,5% des 67 000 décès enregistrés en moyenne en Suisse chaque année.