Dans une salle tapissée d’écrans, 24 militaires suisses en treillis pianotent. Les soldats participent à un exercice international de cyberdéfense baptisé «Locked Shields» coordonné à partir de Tallinn, en Estonie. Organisé entre le 19 et le 22 avril, il est supervisé par le Centre d’excellence de cyberdéfense coopérative de l’OTAN (CCDCOE). Les forces suisses y ont déjà participé à plusieurs reprises. Toutefois jamais dans un contexte pareil. Ni avec le concours de participants d’un pays en guerre, en l’occurrence l’Ukraine.