En Suisse alémanique, cet été, il ne se passe pas une semaine sans que le nom de Jolanda Spiess-Hegglin apparaisse dans la presse ou sur le réseau social Twitter. L’ancienne politicienne verte zougoise est la figure de proue de Netzcourage, une association active contre le cyberharcèlement qu’elle dirige aujourd’hui aux côtés de deux conseillères nationales, la socialiste Tamara Funiciello et la Verte Greta Gysin.