Confrontée à une forte diminution des recettes, l’ATS restructure ses rédactions. D’ici 2011, quelque deux millions de francs devront être économisés dans le service de base. En Suisse romande, cela conduira notamment à une réorganisation des bureaux régionaux.

L’ATS se trouve devant l’un des plus grands défis de son existence: il s’agit de compenser une diminution des recettes de l’ordre de quatre millions de francs (14 % du chiffre d’affaires). Différentes mesures ont déjà été prises au sein de l’entreprise au cours des dernières semaines.

De 16 à 13 bureaux régionaux

Comme le communique aujourd’hui la direction de l’ATS, les bureaux régionaux passeront de 16 à 13. En Suisse romande, cela concerne les correspondants de Bienne, Fribourg et Neuchâtel, qui seront regroupés en un seul endroit encore à définir. En Suisse orientale, la rédaction de Frauenfeld (TG) sera fermée.

Le bureau de Lugano ne sera plus desservi qu’en allemand. Le poste de rédacteur francophone au sein de la rubrique culturelle disparaît lui aussi.

Au total, 13 postes, sur les 140 que compte actuellement la rédaction de l’ATS, seront supprimés. L’agence va tout mettre en œuvre pour limiter autant que possible le nombre de licenciements. Où cela est possible, des alternatives seront proposées aux personnes directement touchées par la restructuration. Un plan social sera mis en place.