En terres vaudoises, l’énigme actuelle s’appelle Valérie Dittli. Sans mandat, sans groupe parlementaire, résidente du canton depuis 2015, la Zougoise d’origine siégera bientôt au Château Saint-Maire. Ses premiers pas seront suivis avec grand intérêt par ses administrés, ses adversaires politiques, son propre parti… et sa sœur: Laura Dittli, également aspirante conseillère d’Etat.