La forte progression de la pandémie ces deux dernières semaines inquiète au plus haut point les conseillers d’Etat romands chargés de la Santé. La Conférence latine des affaires sanitaires et sociales (Class) demande un tour de vis dans les plus brefs délais. Ce jeudi, via un communiqué de presse, ses membres ont recommandé aux cantons de prendre des mesures drastiques: interdiction des rassemblements de plus de dix personnes, fermeture des établissements publics à 23 heures et limitation du nombre de personnes par table, restriction des visites en EMS et à l’hôpital, maximum de 1000 spectateurs pour les compétitions sportives, notamment.

Une «volonté commune»

«Le message est fort, il faut des mesures à la hauteur de la gravité de la situation», relève le conseiller d’Etat neuchâtelois Laurent Kurth, président de la Class. L’objectif de cette communication est de montrer «la volonté commune» des différents responsables cantonaux de la Santé. «C’est également une façon de préparer le terrain et d’informer la population, poursuit l’élu socialiste. Nous sommes convaincus qu’il faut agir maintenant, de manière coordonnée et simultanée.»