Il fut un temps où trouver l’appartement de ses rêves à Lausanne était un objectif raisonnable et réalisable. Ce temps était celui de la seconde moitié des années 1990, lorsque, comme en 1997 sur 1000 logements, 27 étaient disponibles, selon lStatistiques Vaud. Mais cette époque était aussi frappée par un chômage élevé, une crise économique lancinante, et finalement, seuls les plus chanceux pouvaient réunir les conditions pour s’installer là où ils le voulaient à un tarif abordable. Par conséquent, maints logements restaient désespérément vides. 

Lire aussi: Logement: le choc des deux focales