Tessin

L’avenir de l’aéroport de Lugano menacé par deux référendums

Au niveau du canton et de la ville de Lugano, les promoteurs entendent bloquer le financement public à un «puits sans fond». Sans les sous nécessaires à sa recapitalisation, l’infrastructure devra déposer ses bilans

Le futur de l’aéroport de Lugano-Agno semble toujours plus incertain. Surtout avec la forte probabilité que deux référendums lui mettent encore davantage de bâtons dans les roues. Lundi, 3838 signatures (3000 signatures valides sont requises) ont été remises à la chancellerie de Lugano afin de bloquer les 5,76 millions de francs prévus par le Conseil communal dans le cadre d’un plan de sauvetage. Mardi dernier, 8372 signatures (7000 sont nécessaires) étaient consignées aux autorités cantonales en faveur d’un référendum s’intitulant «Ne gaspillons pas des millions de plus pour l’aéroport de Lugano». Son objectif: éviter l’attribution de 4,88 millions de francs votés par le Grand Conseil avant les Fêtes, qui irait de pair avec le passage de la participation du canton à la société Lugano Airport SA (LASA) de 12,5 à 40% (la ville de Lugano possède 87,5% des actions).

Lire aussi: L’incertain destin de l’aéroport de Lugano