Philip Nitschke annonçait il y a un mois dans une interview à Swissinfo qu’une capsule suicide «devrait être prête à fonctionner en Suisse en 2022». De nombreux articles à travers le monde avaient alors fait état de cette invention du patron du groupe pro-euthanasie mondial Exit International (à ne pas confondre avec Exit Suisse ou Ex International). La capsule futuriste, qui peut être développée grâce à une imprimante 3D, permet de mourir sans assistance médicale.