«L’école valaisanne vise la qualité. Mais elle ne veut laisser personne au bord du chemin.» A quelques jours de la rentrée, qui sonnera lundi pour quelque 50 000 Valaisans, le message des autorités cantonales est clair. Il dicte la ligne de conduite appliquée par l’Etat du Valais dans le cadre de cette reprise, marquée par la crise du coronavirus. Mais pas seulement. Le Vieux-Pays ne veut oublier personne.

Lire aussi: «A Genève, l’école à domicile a fonctionné»