La PLR Martine Brunschwig Graf et le Vert Robert Cramer ont tous deux siégé au Conseil d’Etat genevois avant de faire carrière à Berne. Les deux ténors de la politique suisse analysent la victoire de la Verte Fabienne Fischer.

La gauche unie gagne face à une droite divisée. Une logique implacable?
Martine Brunschwig Graf:
La mécanique des blocs a fonctionné. La droite paye ses divisions. Une partie de l’électorat PLR refuse toujours de s’allier avec l’UDC pour des raisons de principe. Quant à la situation du PLR, plus précisément, elle était difficile dès le départ. En excluant Pierre Maudet, on savait qu’il y aurait une facture. Aujourd’hui, le PLR a réglé un problème de personne, il doit désormais réfléchir au projet politique qu’il veut présenter et à son unité.