Les 1300 tonnes d'or dont la BNS se sépare progressivement depuis 1999 représentent une fortune totale de 20 milliards. Placée à 2,5%, cette fortune rapporte 500 millions d'intérêts annuels pendant trente ans. C'est cette somme qu'il s'agit de distribuer. Si la clé de répartition décidée par le National est confirmée, le fonds AVS recevra 333 millions par an et les cantons 167 millions. Sur une base provisoire, ces derniers perçoivent aujourd'hui 333 millions et la Confédération 167 millions.

A ces montants s'ajoute la répartition des bénéfices de la BNS. Celle-ci redistribuait aux collectivités publiques 1,5 milliard de francs par année, somme qui a été portée à 2,5 milliards à partir de 2002 et cela jusqu'en 2013. A partir de 2014, la BNS ne devrait en principe reverser plus que 1 milliard aux collectivités publiques. Selon la Constitution, le bénéfice redistribué revient aux deux tiers aux cantons et le dernier tiers va dans la caisse fédérale.

Un milliard aux cantons

L'initiative propose de ne laisser aux cantons qu'un milliard, le reste devant aller à l'AVS. Le contre-projet propose de diviser la somme en deux. L'AVS et les cantons recevraient 1,25 milliard jusqu'en 2013, 500 millions après cette date. Ainsi, au total, les propositions en discussion au National permettraient de canaliser 1,583 milliard chaque année dans le fonds AVS jusqu'en 2013. En revanche, la Confédération perdrait 1 milliard par rapport à aujourd'hui (167 millions sur l'or et 633 millions sur les bénéfices) et les cantons 584 millions. Il faut encore relever que ce qui se passera après 2013 peut encore faire l'objet de négociations.