L’enquête pénale ouverte contre le procureur zurichois Martin Bürgisser dans le cadre de l’affaire Hildebrand a été confiée à la procureure du canton d’Obwald Esther Omlin. Martin Bürgisser est sous le coup d’une procédure pour violation du secret de fonction.

Le mandat a été confié à la procureure obwaldienne par le gouvernement zurichois, a indiqué ce dernier jeudi. L’enquête est liée à la perquisition de la résidence du conseiller national UDC Christoph Blocher en mars 2012.

En nommant la procureure obwaldienne, le gouvernement veut assurer l’indépendance de l’enquête. M. Bürgisser est en effet procureur général et donc aussi l’autorité de surveillance de tous les procureurs du canton de Zurich.

Au début mars 2012, le procureur général et d’autres membres du Ministère public zurichois ont tenu une séance. Il y a été décidé d’ouvrir une enquête pénale contre Christoph Blocher dans le cadre de la remise par le politicien de données bancaires concernant l’ancien président de la Banque nationale suisse Philipp Hildebrand.

Un secrétaire du service juridique du Ministère public avait recommandé quelques jours plus tôt dans une note d’ouvrir une enquête contre Christoph Blocher. Le jour après la séance, Martin Bürgisser avait envoyé un courriel à ce secrétaire pour l’informer que les participants à la séance avaient suivi son conseil.

Le tribunal pénal du canton de Zurich a estimé qu’il n’y avait pas en l’espèce une violation du secret de fonction. Christoph Blocher a fait recours contre la décision du tribunal pénal. Ce recours a été accepté par le Tribunal fédéral.