Élections

L’Entente genevoise à l’assaut du Conseil des Etats

Après douze ans de règne de la gauche, la droite veut rectifier une anomalie et reconquérir un siège à la Chambre haute. A deux semaines de l’échéance, quelles sont ses chances?

Après douze ans de règne de la gauche, la droite genevoise a-t-elle une chance de reconquérir un siège au Conseil des Etats? Alors que les deux sortants, la socialiste Liliane Maury Pasquier et le Vert Robert Cramer, passent le flambeau à Lisa Mazzone et Carlo Sommaruga, l’Entente présente la PDC Béatrice Hirsch, ancienne députée et présidente du parti, et Hugues Hiltpold, conseiller national PLR. L’élection étant majoritaire*, un deuxième tour, très probable, est prévu le 10 novembre.

Sans être l’élu le plus en vue de la députation PLR, Hugues Hiltpold a tissé un bon réseau à Berne en douze ans d’activité. Architecte de profession, il se targue d’être un vrai milicien. Sa colistière, infirmière, est élue à la mairie de Troinex. En face, le ticket rose-vert a des allures de bulldozer. Figure tutélaire du parti socialiste, Carlo Sommaruga est solidement implanté à Berne où il siège depuis seize ans, tandis que la jeune Lisa Mazzone, très médiatisée et très connue à Genève, jouit de la vague verte. Profilés plus à gauche que les deux sortants, ils pourraient néanmoins perdre quelques voix au centre.