Blazer rose pétant piqué du pin’s violet de la Grève féministe, c’est une Léonore Porchet décidément militante qui débarque dans son café lausannois favori. Ces dernières années, la conseillère nationale verte, également présidente de l’organisation Santé sexuelle Suisse et de l’association EyesUp, qui lutte contre le harcèlement de rue, est un peu devenue le fer de lance de la mobilisation féministe en Suisse romande. Sourcils froncés et ton combatif, la Vaudoise rappelle avec fermeté les acquis de la Grève des femmes, alors que l’on célèbre le troisième anniversaire de la mobilisation historique.