formation

L'EPFL et l'EPFZ lancent un master conjoint en cybersécurité

Le besoin en experts dans ce secteur a été identifié dans le cadre de la «Stratégie nationale» de cybersécurité, ont indiqué mardi les présidents des deux universités, accompagnés du conseiller fédéral Guy Parmelin

Vols de données, attaques sur des infrastructures clé, piratages massifs: les questions de cybersécurité se trouvent au cœur d’une Suisse hyperconnectée. Dès la rentrée 2019, les étudiants(e) s de l’EPFL et de l’EPFZ pourront choisir un master en sécurité informatique.

«La Suisse peut, et doit, jouer un rôle de premier plan sur le thème de la cybersécurité», a souligné le conseiller fédéral Guy Parmelin mardi devant la presse à Berne, accompagné du président de l’EPFL Martin Vetterli et de celui de l’EPFZ Joël Mesot. Le besoin en experts dans ce secteur a été identifié dans le cadre de la «Stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques 2018-2022».

Lire également: Cybersécurité: la Suisse pèche par manque de moyens

Martin Vetterli se réjouit de ce nouveau programme: «L’EPFL a investi dans la recherche en cybersécurité depuis plus de dix ans, avec des professeurs hautement qualifiés en cryptographie et en protection de la sphère privée et des données personnelles. En nous alliant avec l’ETHZ, nous contribuerons à faire de la Suisse un leader dans le domaine de la confiance numérique.»

Sécurité du matériel, des logiciels et des réseaux

«Prochainement, toutes les entreprises d’une certaine taille devront engager un responsable de la cybersécurité, remarque le professeur Mark Pauly, directeur du nouveau programme à l’EPFL. Avec une mise en réseau accrue, les infrastructures critiques comme la production et la distribution d’électricité sont plus sujettes à des cyberattaques.»

Ce nouveau master en cybersécurité se focalisera sur la cryptographie, la sécurité du matériel, des logiciels et des réseaux, mais aussi sur les manières d’assurer la sécurité des systèmes et d’obtenir la confiance des utilisateurs.

Lire aussi: Joël Mesot: «Si la recherche suisse se trouvait à nouveau déconnectée des réseaux européens, ce serait un désastre»

Avec des cours intégrant des parties pratiques, ce master vise à former des ingénieurs en sécurité informatique disposant de compétences fondamentales et appliquées de pointe. Mais ils devront aussi avoir intégré les enjeux légaux, éthiques et économiques liés à un domaine qui touche tous les pans de la société.

Une formation dispensée en anglais

Les cours du master en cybersécurité sont dispensés en anglais et les étudiants peuvent choisir de suivre ce programme à l’EPFL ou à l’EPFZ, les admissions étant coordonnées. En revanche, le suivi d’un semestre dans l’autre haute école est obligatoire.

Ce nouveau programme s’adresse avant tout aux élèves disposant d’un bachelor en informatique, en technologie de l’information ou en systèmes de communication. Mais il est ouvert aux détenteurs d’autres bachelors avec certains prérequis.

Les conditions d’admission et d’inscription sont similaires à celles en vigueur pour les autres masters à l’EPFL et à l’EPFZ. Soit du 16 janvier au 15 avril à Lausanne et du 1er au 31 mars à Zurich.

Lire aussi: L’EPFL helvétise son logo

Publicité