Jeudi 24 novembre, une pancarte est apparue sur la façade gris foncé d’une villa située à Chêne-Bourg, commune suburbaine du canton de Genève. Elle indique ceci: «L’Etat de Genève veut exproprier une famille de cette maison car elle refuse de la lui vendre à perte.» Bien qu’un peu simpliste, le message correspond à la réalité vécue par François Deswarte. Il vient d’écrire au Conseil d’Etat pour hurler à la «spoliation» face à une proposition qui «piétine le droit fondamental à la propriété privée», et témoigner de sa détermination à en faire «le combat d’une vie», en usant de «tous les recours permis par le droit».