Les uns piaffent, les autres hibernent. Alors que les écoliers ont repris le chemin de l’école, que la Suisse déconfine «aussi vite que possible et aussi lentement que nécessaire», selon la phrase désormais culte d’Alain Berset, alors que certains clubs de sport alémaniques organisent déjà des entraînements adaptés, les sportifs romands, eux, sont priés de patienter. Dans les sports collectifs, les clubs sont portes closes.

Lire aussi notre éditorial: Les ados, les grands oubliés de cette crise