■ 19h. En résumé

Ce suivi en direct prend fin.

En Suisse, des records de chaleur pour un mois de juin ont été battus, notamment au Tessin, dans les Grisons et à Sion.

En France, le sommet de 2003, qui devait être repoussé demain, a déjà été dépassé ce jour dans le sud, à Saint-Julien-de-Peyrolas.

La Suisse comme les pays voisins est soumise à des dépassements relativement importants des émissions d'ozone.

Le Tessin impose des limitations de vitesse.

A Genève, dès demain vendredi, le tarif réduit sera offert à tous les passagers des TPG.

Les cantons de Vaud et Valais offriront un bon de 20 francs pour le demi-tarif découverte, à chercher sur les sites respectifs des deux cantons.

Dans ses prévision de «dangers», c'est à dire d'alertes, MétéoSuisse étend les délais de ses degrés d'alarme jusqu'à lundi 1er juillet.


■ 18h45. Le Tessin impose des limites de vitesse

Le Tessin limite la vitesse à 80 km/h sur l'autoroute A2 entre Chiasso et Taverne et sur l'A394 entre Mendisio et Gaggiolo. Les véhicules des services de secours sont exemptés. Les autorités tessinoises ont par ailleurs ordonné l'interdiction de dépasser sur les autoroutes pour les poids lourds.

■ 18h35: Les derniers relevés suisses

Le Tessin et le sud des Grisons ont affiché ce jeudi de nouveaux records de température, tous mois confondus, indique MeteoSuisse, relayé par l'ATS. Avec 35,4 degrés, Piotta (TI), situé à 990 mètres, a par exemple effacé sa précédente marque de 34 degrés, recensée en 2003.

Selon MeteoSuisse, huit lieux dépassaient ou égalaient les 35 degrés jeudi vers 17h. Sion (VS) arrive en tête avec 36,4 degrés, devant Cevio (TI) avec 35,7 et Stabio (TI) avec 35,6. La veille, Meteonews avait enregistré une quinzaine de lieux à plus de 35 degrés à la même heure, Berne affichant la plus forte température avec 36 degrés.

La température la plus élevée l'été dernier était de 36,2 degrés. Le record absolu a été enregistré le 11 août 2003 à Grono (GR), avec 41,5 degrés.

■ 18h30. Ca y est, le record français de 2003 est battu

La commune de Saint-Julien-de-Peyrolas, dans le Gard, a enregistré jeudi une température de 41,9°C, battant le record absolu de température mesurée en France pour un mois de juin, a-t-on appris auprès de Météo-France (photo issue de Wikipédia).

«Il n'avait jamais fait aussi chaud (en France) un jour de juin», a indiqué le prévisionniste Sébastien Léas, précisant que le précédant record datait du 21 juin 2003, avec 41,5°C à Lézignan-Corbières, dans l'Aude.

■ 18h25. La SNCF remboursera des billets

La SNCF permet aux voyageurs d'annuler ou reporter leurs déplacements en TGV ou Intercités sans frais jusqu'à dimanche soir, à cause de la canicule, a-t-elle indiqué jeudi.

Le site de Lyria, pour les liaisons avec la Suisse, ne donne pas de précisions pour ces trajets.

«En raison de l'épisode caniculaire et pour assurer le confort et le bon déroulement du voyage, la SNCF donne la possibilité à ses clients qui le souhaiteraient de pouvoir différer leurs voyages en TGV et Intercités en échangeant leurs billets sans frais du jeudi 27 juin au dimanche 30 juin inclus», a indiqué une porte-parole à l'AFP.

■ 18h15. Si vous avez chaud dans un bus...

... la situation est peut-être un peu pire ailleurs.

17h20. Quelques records tombent

Les records pour un mois de juin tombent un à un dans une grande partie de l'Europe, compile l'AFP: 38,9 °C en République tchèque, 38,6 °C en Allemagne, 34,9°C en France...

En Suisse, à cette heure, la carte des «dangers» de MétéoSuisse étend ses prévisions jusqu'au 1er juillet. Pour Genève par exemple, elle indique «températures maximales et humidité : 32 - 36 °C, 40 - 50%; températures minimales nocturnes: 16 - 22 °C».

En France, vendredi, la température va encore monter et on pourrait ainsi «battre localement le record national», estime Météo France, record qui remonte au 12 août 2003 avec 44,1°C enregistrés dans le Gard, au sud du pays.

De plus en plus de températures dépassent les 40°C, comme dans la péninsule italienne, en particulier dans le centre et le nord.

16h35. Les hommes et femmes (en noir) de La Mancha

Les moulins, au moins, profitent de la circulation de l'air – s'il y en a: une image de La Mancha, Consuegra, en Espagne.

16h35. Sous le soleil qui écrase, les recettes africaines

Commencer la journée à 5h du matin (au Burkina Faso); dormir dehors ou près de l'eau, au Cameroun; fuir les tissus synthétiques et utiliser les effets de ventilation du boubou ou tout autre vêtement à plis, au Sénégal: Le Monde met en ligne, en accès libre, un article sur les techniques africaines élaborées et affinées sous le soleil qui tape.

16h25. En France, quatre départements virent au rouge

Météo-France a placé en vigilance rouge à la canicule pour vendredi quatre départements du sud de la France, les Bouches-du-Rhône, le Gard, l'Hérault et le Vaucluse, en raison d'un «pic de chaleur exceptionnel».

Vendredi après-midi, sur le Gard, le Vaucluse, l'Hérault et le nord des Bouches-du-Rhône, Météo-France prévoit des températures atteignant fréquemment «42 à 45 degrés et des records absolus de températures maximales pourraient être battus». 80 départements sont placés en vigilance orange à la canicule vendredi.

16h05. Cassez les vitres!

Le Parti animaliste français, très en verve ces temps – notamment pour réclamer l'interdiction de transport des animaux, voir ci-dessous, 10h –, lance une nouvelle recommandation: ne pas hésiter à briser une vitre de voiture si le véhicule abrite une bête laissée à elle-même.

16h. Souci en Grande-Bretagne

Le réseau public du National Health Service anglais met en ligne à l'instant une mise en garde à propos de la chaleur, attendue comme élevée pour «le week-end». Il rappelle les trois niveaux d'alerte existant dans le pays.

15h45. Restriction d'eau en Allemagne

En Allemagne, dans les villes de Loehne et Bad Oeynhausen, dans le centre-ouest du pays, les autorités ont mis en place des mesures de restriction de l'eau potable, qui vient à manquer. Son usage est limité aux «besoins vitaux», sous peine d'une amende de 1000 euros.

15h45. Alerte pour les sans-abri en France

La rue par temps de canicule, c'est l'enfer: pour aider les sans-abri à combattre la fournaise qui sévit en France depuis plusieurs jours, les maraudes se multiplient, l'eau est largement distribuée, tandis que des villes leur ouvrent des gymnases et rendent accessibles des douches, relate l'AFP. Difficile de se rafraîchir, de changer de vêtements, d'échapper au soleil cuisant, quand on vit dans la rue. Hyperthermie et déshydratation, par manque d'accès à l'eau, guettent les SDF.

A Lyon, où la Croix-Rouge a lancé mardi son «plan canicule», une troisième maraude quotidienne a été mise en place. Deux gymnases sont aussi mis à la disposition des sans-abri par la ville. La Croix-Rouge y a aménagé des espaces climatisés temporaires.

15h40. Oui, il fait 32° à la Brévine

Des internautes du type revanchard, ou fiers de leur région, font observer que La Brévine, dans les montagnes neuchâteloises, enregistre 32° au thermomètre. Pour cette région à micro-climat un peu rude, dite «Sibérie de Suisse», qui peut descendre à -30° certains hivers, c'est un contraste.

15h35. Un peu d’égyptologie pour se cultiver

Un gazouilleur profite de l’écrasante présence du soleil – et de l'air chaud ambiant – pour rappeler un chant en l'honneur d'Aton. Dieu représenté par le soleil, Aton a été le dieu pour ainsi dire unique durant le règne d'Amenhotep IV (env. -1353 à -1337).

■ 15h30. Pas de panique aux HUG et au CHUV

L'agence ATS a contacté les hôpitaux (voir Bâle, ce-dessous). Pour l'heure, la canicule n'a pas entraîné de recrudescence d'activité au Centre hospitalier universitaire vaudois. Les mesures de prévention, activées dans le cadre du plan canicule, sont efficaces, note le service de presse.

Les Hôpitaux universitaires de Genève ne constatent pas non plus de répercussion. Aucune augmentation du nombre des admissions aux urgences, ni aux urgences gériatriques, n'a été enregistrée, selon les communicateurs de l'Hôpital.

■ 15h10. A Bâle, ce n'est pas comme en 2003

Dans le suivi en direct du Tages-Anzeiger, on apprend que les hôpitaux des deux grandes villes alémaniques ne sont pas pris d'assaut par des patients liés à la chaleur. A Bâle, qui atteint souvent des pics de chaleur, on parle de trois personnes touchées par la température, des déshydratations. La situation n'est pas comparable à la canicule de 2003.

■ 14h50. Pic d'ozone: éviter les lentilles

Un conseil original au détour d'un article d'Arcinfo: face à la hausse des concentrations d'ozone dans l'atmosphère, l'une des  astuce est que «pour un meilleur confort», il vaut mieux «renoncer au port de lentilles en cas de gêne oculaire». L'article indique par ailleurs que dans le Jura, c'est à Delémont que la concentration la plus élevée a été constaée mercredi, sans qu'elle soit dangereuse.

■ 14h. En France, la consommation d'électricité a bondi

Un pic de consommation estivale d'électricité a été atteint en France ce jeudi à 12h40 avec 59 460 mégawatts, soit presque autant que lors du record saisonnier du 22 juin 2017 (59 500 MW), a annoncé RTE, le gestionnaire du réseau à haute tension, en pleine canicule. L'agence AFP a contacté RTE.

«C'est vraiment le pic pour l'été», a annoncé un porte-parole de RTE à l'AFP. «Ça redescend depuis. Même si on devait connaître un autre épisode de canicule pendant l'été, il n'y aura pas de pic de cette ampleur car à partir de juillet l'activité économique va se ralentir et les niveaux de consommation électrique seront plus bas.»

13h40. Les photos qui rafraichissent

Les joies nautiques qui font florès en ces jours de chaleur ravissent les photographes. Un membre de Keystone s'est baladé au bord du lac de Walenstadt, qui touche les cantons de Saint-Gall et Glaris, et il l'a fait survoler par son drone.

13h10. Le Jura affiche des prévisions rassurantes pour ces jours

Dans son dernier communiqué, à propos des taux d'ozone en hausse, le canton du Jura glisse quelques prévisions pour ces prochains jours: «Les concentrations d'ozone resteront élevées vendredi 28 juin malgré l'arrivée d'une petite bise sur le plateau et les crêtes du Jura.  Les températures perdront de l'ordre de 1 à 2°C en comparaison avec ce jeudi. Pour samedi et dimanche 29 et 30 juin, les concentrations d'ozone vont quelque peu diminuer, mais resteront toujours importantes. Dès lundi 1er juillet, un changement de la masse d'air et l'arrivée de pluie auront des effets bénéfiques sur les températures de l'air et les concentrations d'ozone. Les températures doivent retrouver les normales saisonnières.»

13h10. Une représentation du bond de températures

Journaliste de données chez Tamedia, Duc-Quang Nguyen propose une version animée de la hausse globale des températures en Suisse sur deux périodes relativement longues.

■ 13h. Des chiffres et des images

L’Institut national français de l’audiovisuel fait ses comptes, et propose une archive. Il note que de 1900 à 2000, on a recensé 13 étés avec température au-dessus des normales saisonnières en France. De 2000 à 2018, il y a déjà 13 eu étés avec dépassement.

12h30. Tarif réduit pour tous aux TPG

Le Conseil d'Etat genevois annonce une offre pour inciter les réticents à prendre les transports publics. Le tarif réduit est généralisé sur la toile Unireso et les lignes régionales. Ceux qui ont déjà un demi-tarif n'auront pas d'autres bonus: «Cette mesure vise à encourager l'utilisation des transports publics par de nouveaux usagers durant un pic de pollution afin de réduire les émissions polluantes issues du trafic motorisé» indique le gouvernement. L'offre commence demain, vendredi. Voir les détails pratiques.

12h20. Valais et Vaud offrent 20 francs pour l'abonnement demi-tarif

Les cantons de Vaud et du Valais font un geste pour la promotion des transports publics. Ils offrent un bon de 20 francs à l'achat d'un abonnement demi-tarif «découverte», de deux mois. Les bons, valables pendant cinq jours à date de parution, seront publiés demain vendredi dans le Walliser Bote et 24 Heures, et seront disponibles sur les sites respectifs des deux cantons.

12h. Surtout ne pas perdre le nord (même chaud)

L'un des grands sites romands de vente en ligne à prix réduit ne rate pas l'occasion de battre le fer (quand il est...): pour 199.- au lieu de 349.-, les amateurs dégoulinants peuvent acquérir le Evapolar EvaSMART, mini-rafraichisseur portatif. «Cool is the new cool», est-il dit.

Citant une analyse du comparateur Idealo, Euronews indique que la demande en matériel d'air conditionné explose ces jours.

11h50. L'incendie en Catalogne est jugé «hors de contrôle» à ce stade

L'incendie de Catalogne est jugé «hors de contrôle» ce jeudi en fin de matinée. Il sévit dans une zone rurale du nord-est de l'Espagne, touchée par la vague de chaleur européenne, malgré les efforts de centaines de pompiers déployés toute la nuit, ont indiqué les autorités locales.

Le feu s'est déclenché mercredi après-midi près du village de Torre del Espanol. Jeudi matin, il avait déjà détruit plus de 4000 hectares de végétation, selon le ministre régional de l'Intérieur, Miquel Buch.

«Les difficultés sont telles que l'on ne peut pas parler d'un feu en phase de contrôle ou d'extinction. Au contraire, nous sommes dans une phase où le feu progresse», a-t-il expliqué à la radio catalane, relyée par l'AFP.

11h45. Genève met en avant les données de sa qualité de l'air

Peu après Vaud (ci-dessous, 11h), les autorités genevoises placent quelques données sur la qualité de l'air dans le canton. Rien d'alarmant à ce stade, mais l'administration parle toutefois de «pollution à l'ozone».

11h35. Une des photos du moment

Voici l'une des photos dont raffolent les sites d'info en ce moment, jusqu'au Devoir au Québec. Elle a été prise hier au bord d'un lac dans l'ouest de l'Allemagne, à Haltern am See, à une soixantaine de kilomètres au nord de Düsseldorf.

11h30. Au PLR, on enduit de crème solaire gratis

Comme on le sait, le parti bleu est en cours de verdissement accéléré. Il le prouve encore ce jour avec des images de la production de masse de son onguent contre les UV (il ne s'agit pas de l'acronyme des Vert'libéraux en allemand).

11h15. Un dessin doux et cruel

Illustratrice française installée en Espagne depuis 2009, Adene, dont on peut voir une galerie sur le site de Cartooning for Peace, illustre à sa manière les méfaits de la chaleur ambiante.

11h. Vaud communique sur la pollution à l'ozone

Contrairement à Genève, où le site du canton ne donne aucune information en la matière, le gouvernement vaudois informe à propos de la pollution à l'ozone. Dans un communiqué diffusé à l'instant, il indique que «depuis le début de la semaine, ces concentrations franchissent la norme de 120 mg/m³ fixée dans l’ordonnance sur la protection de l’air et elles viennent de dépasser le seuil d’information de 180 mg/m³ défini par la Conférence suisse des directeurs cantonaux des travaux publics, de l’aménagement du territoire et de l’environnement.»

Par exemple, des valeurs de 190 mg/m³ et même 207 mg/m³ ont été mesurées par les stations cantonales de surveillance de la qualité de l’air installées à Lausanne et Morges.

10h50. Teddy Riner montre l'exemple

Le judoka français Teddy Riner, 10 fois champion du monde, y va se son conseil illustré. Bon, selon les conseils officiels, il est plutôt question de boire l'eau.

10h45. On nous manipule!

Le conseiller national UDC Roger Köppel fulmine contre la manière qu'a la chaîne Sat 1 de représenter la vague de chaleur, selon une image non sourcée.

10h40. En Allemagne, débat sur la nudité tolérable par grand chaud

Conducteur de trottinette électrique arrêté par la police allemande parce qu'il conduisait nu dans la rue, baignade improvisées dans le plus simple appareil, atmosphère suffocante dans les grandes villes: la forte hausse des températures venue du Sahara a échauffé un peu partout les esprits en Allemagne, relate l'AFP.

Dans ce pays, le record de température enregistrée en juin a été battu à 38,6 degrés dans les villes orientales de Coschen et de Bad Muskau, mettant ainsi fin à l'ancien record de 38,5 degrés datant de 1947, a annoncé le service météorologique national.

A Munich, ce n'est pas un record mais une polémique sur le droit à prendre le soleil seins nus qui a agité la ville, après que des agents d'une société de sécurité ont demandé à des femmes de se couvrir la poitrine sur les plages de la rivière Isar.

10h30. Il faut s'attendre à quelque 30° dans les trains

Selon Le Nouvelliste, «les personnes qui souhaitent se rafraîchir» non «en extérieur» mais «dans les transports publics pourraient bien être déçues». Comme le relève 20 Minuten, «de plus en plus d’entreprises suisses ne refroidissent plus les véhicules à une température de 23-25°C, mais se contentent de maintenir une différence de température. Aux CFF par exemple, les wagons sont généralement refroidis à une température inférieure de 5° à 7°C à celle extérieure. Exemple donné: le trajet Zurich-Genève. Avec environ 38°C […], les usagers doivent s’attendre à ce qu’il fasse près de 31°C dans le train.»

C'est l'un des aspects de la canicule que l'on peut découvrir dans notre revue de presse, fraichement mise en ligne.

10h25. Des liens utiles

Cet intéressant article du Journal du Jura fournit les liens sur les sites officiels traitant de la canicule, et la documentation de l'Office fédéral de la santé publique.

10h15. Incendie en Espagne

En Espagne, la canicule, accompagnée de vents violents, a attisé un incendie de forêt en Catalogne, relate l'agence AFP. 3500 hectares ont été dévastés à Torre del Espanol, où la température a atteint mercredi les 35 degrés.

Exceptionnelle par sa précocité, cette vague de chaleur doit s'aggraver jeudi et vendredi, avec des nuits restant très chaudes (image EPA).

10h. La France interdit le transport d'animaux

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a interdit pour «quelques jours» le transport des animaux, y compris les animaux exportés, en raison de la météo caniculaire qui touche le territoire français, a-t-il annoncé ce matin. «J'ai pris un arrêté pour interdire le transport d'animaux, y compris les animaux à l'export, parce qu'on ne peut pas laisser les animaux dans des camions, dans des trains», a déclaré le ministre sur le plateau de BFMTV. Cette mesure est prise pour «quelques jours»: «On verra la semaine prochaine si la canicule baisse», a déclaré M. Guillaume. «Le bien-être animal est important, il fallait interdire cela», a-t-il conclu.

9h45. Une représentation de la BBC et l'OMM

Le média public anglais, avec l'Organisation météorologique mondiale, publie une carte des projections pour ce jour.

8h45. Un nombre record de départements touchés en France

En France, le nombre de départements touchés par les fortes chaleurs atteint un record historique. 13 départements supplémentaires ont été placés mercredi soir en vigilance «orange» par Météo-France, portant à 78 le nombre de départements concernés – sur 96, hors-Outre mer. L'alerte s'étend à nouveau vers le sud et vers l'ouest du pays, n'épargnant que les côtes de la Manche et de la mer du Nord, et quelques zones du Sud-Ouest, relate l'agence AFP.

La carte des prévision de Météo-France, pour la tranche 11h-14h ce jeudi:

8h35. Des avertissements dans les bus genevois

L'institution genevoise de maintien à domicile fait passer un message dans les bus des TPG: «Gardez un œil sur vos proches».

8h30. Réfléchir aux dérèglements en cours

Le week-end passé, des déluges s'abattaient sur certaines régions, dans le Val de Ruz. Pour mémoire, lire notre enquête: Il va falloir s’habituer aux orages

8h15. Les soucis du directeur général de la Santé français

Sur Twitter, le directeur français de la Santé, le professeur Jérôme Salomon, lance: «Ce qui m'inquiète aujourd'hui c'est que le recours au soin commence à augmenter, le nombre d'appels au SAMU, le nombre d'appels aux services d'urgence, le recours aux services d'accueil des urgences ainsi que le nombre de signalement des épisodes de malaise. On commence à avoir un impact de la chaleur.»

8h15. Un chantier bloqué à Genève

A Genève, mercredi, le syndicat Unia, qui a attiré l'attention des employeurs dans toute la Suisse en début de semaine sur la nécessité de protéger les ouvriers, a pris les choses en main en intervenant sur un chantier public. Les voitures du syndicat ont bloqué l’espace afin de stopper les travaux.

8h. Des interruptions sur les chantiers vaudois

Dans le canton de Vaud, syndicats et patronat se sont entendus pour atténuer les effets de la chaleur sur les chantiers. Des mesures exceptionnelles sont prises; le travail peut être arrêté entre 13h et 17h, ont indiqué mercredi la Fédération vaudoise des entrepreneurs (FVE) et le syndicat Unia.

Les deux partenaires ont décidé d'activer le Fonds santé et sécurité des travailleurs. La mesure permet aux entreprises actives sur des chantiers très exposés d'arrêter le travail entre 13h et 17h sans devoir supporter les jours de carence de l'assurance-chômage, précise le communiqué.

«Plusieurs entreprises ont bien joué le jeu et arrêté le travail en milieu de journée», a relevé Pietro Carrobio, responsable du secteur construction chez Unia, cité par l'agence ATS. «J'étais sur une dalle, il faisait vraiment très chaud, 37 ou 38 degrés», a-t-il illustré.

7h50. Le niveau quatre confirmé pour certaines régions

Météosuisse a mis à jour sa carte des prédictions de «dangers». En orange, le niveau 3, sur 4; en rouge, le degré le plus haut.

7h45. Rappel: que faire?

S’hydrater, éviter le sport et l’alcool… les conseils pour faire face à ces fortes chaleurs sont toujours les mêmes, mais on peut se les rappeler.

Les gestes à adopter pour éviter le coup de chaud

7h40. De courtes nuits...

La canicule prend d'autant plus par surprise en cette fin du mois de juin que les nuits sont les plus courtes. « Durant cette période où les nuits sont les plus courtes, les valeurs ne baisseront pas suffisamment pour permettre au corps de récupérer des valeurs caniculaires de la journée» indiquait il y a quelques jours LCI.

7h30. Un bilan de la journée de mercredi: Berne détient le record

L'agence de presse ATS a compilé quelques données en fin de journée mercredi. Meteonews a enregistré une quinzaine de lieux à plus de 35 degrés vers 17h00. Surprise: c'est Berne qui arrive en tête avec 36 degrés, devant Sion (35,8) et Bâle (35,7). Les températures étaient plus basses à Genève avec 32,6 ou à Lausanne avec 30,9, alors que les Delémontains ont sué par 35 degrés, un record pour le mois de juin.