Poussé à la démission en 2010 à l’issue d’un scandale de fiches, l’ancien chef du service secret du DFJP Urs von Daeniken a repris du galon dans l’administration. Il cherche actuellement des hébergements pour les requérants d’asile au sein de l’Office fédéral des migrations. Il doit examiner les locaux entrant en ligne de compte et s’entendre avec les représentants des cantons et des communes.

L’ancien patron du Service d’analyse et de prévention du Département de justice et police (DFJP) avait dû se retirer après la révélation que son service avait, durant des années, fiché des dizaines de milliers de personnes sans procéder aux contrôles d’usage. Il est en outre accusé d’avoir menti aux commissions de surveillances du Parlement qui avaient exigé son départ. (ATS)