«Avec tout ce qui lui pèse sur les épaules, si Pierre Maudet n'est plus censé représenter le PLR, c'est un poids en moins pour le parti.» Vice-président du PLR Suisse, Philippe Nantermod ne cache pas que la décision de la section genevoise des libéraux-radicaux de bannir Pierre Maudet n'est pas pour déplaire au parti national.

«C'est un choix soutenable pour le bien du parti, un choix qui est le bon», avance le Valaisan. Le PLR genevois a donc opté pour l'exclusion, voyant que le ministre n'avait pas l'intention de quitter le gouvernement cantonal. Pourtant nombreuses étaient les requêtes en ce sens, au sein de son parti.