Alors que le procureur général Eric Cottier pourrait prendre sa retraite à la fin de l’année, la question du collège qui lui succédera directement agite le législatif vaudois, où l’on débat actuellement du projet de Conseil de la magistrature. Au cœur de l’enjeu: les deux adjoints du futur procureur, qui formeront un trio avec ce dernier à la tête du Ministère public. A gauche, où s’exprime le désir de rompre avec «l’ère Cottier», on plaide pour une élection de l’ensemble du collège par le législatif au 1er janvier 2023. C’est du reste ce qui était prévu via une disposition transitoire figurant dans le projet de loi, pour des questions de «légitimité démocratique», selon le Conseil d’Etat.