L'homme qui a tenu en haleine les forces de l’ordre jeudi au Palais fédéral a finalement été appréhendé par la police, a indiqué cette dernière. Les agents avaient bouclé une partie du Palais alors qu'un homme menaçait de s'immoler. La terrasse extérieure a été encerclée, et des pompiers ont été dépêchés. La tension a duré de 13h30 à 21h.

Un journaliste du Temps s'est trouvé avec la police bernoise à proximité de l'homme, un Kurde de Syrie qui a demandé à rencontrer des personnes francophones. Le président des Etats Claude Hêche s'est trouvé dans le groupe.

L'homme a la quarantaine, il a tenu des propos confus en anglais et français. Il a dit vouloir quitter la Suisse où il a pourtant déposé une demande d'asile. Il a demandé à pouvoir rejoindre la Grande-Bretagne. Il semble avoir eu des problèmes avec des fonctionnaires du Secrétariat d’État aux migrations, et a requis une autorité, une personnalité politique, dans l'idée de faciliter les procédures médiatiques.

En fin d'après-midi encore, des témoins ont constaté que l'homme s'est aspergé du liquide contenu dans son bidon. La police a toutefois assuré qu'il n'y avait pas de danger alentour, et a précisé qu'à aucun moment, le Palais a été bouclé voire évacué.