Le budget 2022 du Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNe) vire au rouge, et pas seulement en raison du covid. Présenté jeudi, il fait état d’un déficit de 5,9 millions de francs. Au surcoût engendré par la pandémie, estimé à 2,7 millions de francs, s’ajoute une augmentation des charges salariales de 3,4 millions liée à la CCT Santé 21 et une baisse des prestations d’intérêt général versée par l’Etat de 4,1 millions. «Cela engendre un effet «ciseaux» qui rend le maintien de l’équilibre financier difficile sur la durée», analyse le directeur des finances du RHNe Léonard Blatti. Il ajoute que la hausse des prix de l’énergie vient aussi péjorer le budget de 800 000 francs.