Le groupe américainHospital Corporation of America (HCA) a mis en vente l'Hôpital de la Tour, situé à Meyrin, commune à la lisière de l'aéroport de Genève. Le nouvel acquéreur devrait être connu d'ici à la fin de juin.

Cet ensemble hospitalier qui comprend l'Hôpital de la Tour, la Clinique de Carouge et le Centre médical de Meyrin, est la deuxième clinique privée du canton derrière la Clinique Générale-Beaulieu. «Nous cherchons un nouveau partenaire», explique Nicolas Froelicher, directeur financier de l'établissement, confirmant une information parue dans la Tribune de Genève.

Racheté l'été dernier par trois fonds d'investissements (KKR, Merill Lynch Private Equity et Bain Capital), HCA a donc décidé de se séparer de l'Hôpital de la Tour, un des 200 établissements dont le géant américain est propriétaire, aux Etats-Unis mais aussi en Angleterre et en Suisse.

Neuf cents employés

Le réseau de soins de l'Hôpital de la Tour, qui réalise un chiffre d'affaires de 150 millions de francs par année, emploie près de 900 personnes sur le canton de Genève. «Cette vente n'aura aucune incidence sur les postes, ni sur la place de notre établissement au sein du réseau hospitalier genevois», précise le directeur financier. «Au contraire, avec le nouveau partenaire, nous entendons poursuivre le programme de rénovation et d'investissement en cours». Un programme devisé entre 50 et 70 millions de francs.

Un changement de propriétaire qui n'inquiète pas outre mesure le ministre genevois de la santé Pierre-François Unger. «La Tour est une pièce maîtresse du dispositif de planification sanitaire, puisque c'est le seul hôpital de la rive droite. Je ne pense pas qu'il y ait de changements notables dans leur politique de soins.»

Bernard Gruson, directeur des Hôpitaux universitaires genevois, espère lui que la collaboration entre les institutions hospitalières soit maintenue ainsi que «l'excellente qualité des soins dispensés par cette clinique».