train

La plupart des liaisons TGV vers la France sont supprimées

L’arrêt de travail à la SNCF concerne au moins un TGV sur huit. Les relations depuis Genève, Lausanne, Neuchâtel ou Zurich sont fortement touchées. Lyria précise ses conditions de remboursement

Le trafic ferroviaire de la Suisse vers la France «n’est possible que de façon restreinte», indiquent les CFF, encore laconiques ce mardi matin, alors que commence une grève de grande ampleur en France. Dans leurs information sur l’état du trafic, les CFF annoncent qu’«il faut s’attendre à des retards et des suppressions de trains. Actuellement, nous ne disposons pas d’informations précises sur les conséquences exactes.»

Lyria, qui exploite les lignes TGV vers Paris, ajoute cependant que la plupart des liaisons sont supprimées ce mardi. La société recommande de se tenir au courant sur son site, offre une liste (en PDF) des liaisons touchées ce mardi, et de venir avec un nombre de bagages restreint, en raison de l’affluence attendue. La société précise également ses conditions de remboursement en cas d’annulation.

Avec un TGV sur huit en moyenne et un train régional sur cinq annoncé, les cheminots donnent le ton mardi de leur mobilisation pour contrer la réforme de la SNCF.

A ce sujet: Philippe Martinez face au mur Macron

Un trafic «très perturbé»

Comme l’avait anticipé la direction de la SNCF, le trafic est «très perturbé» pour ce premier jour d’une grève au long cours. La direction a recensé près d’un cheminot gréviste sur deux (48%) et jusqu’à plus de trois sur quatre chez les conducteurs (77%).

Les quatre syndicats représentatifs (CGT, Unsa, SUD, CFDT) sont vent debout contre le projet de réforme du rail, qui «vise à détruire le service public ferroviaire par pur dogmatisme idéologique», selon eux.

Les TGV touchés

Sur les grandes lignes, la SNCF prévoit un TGV sur huit en moyenne, l’axe sud-est étant le plus touché (un sur dix). Même chose pour les Intercités, dont sept lignes ne seront carrément pas desservies. Le patron de la SNCF Guillaume Pepy avait averti que des lignes seraient «fermées».

Dans les régions, un TER et un Transilien sur cinq sont annoncés. En Ile-de-France, la circulation des RER sera variable selon les axes, allant d’un train sur deux à un sur cinq. Certaines branches ne seront pas desservies. Mardi matin, la SNCF évoquait en Ile-de-France un trafic «conforme aux prévisions», c’est à dire très ralenti.

Publicité