«Je n’aurais jamais imaginé recevoir une telle claque, je suis restée sonnée.» Employée depuis onze ans dans une grande régie genevoise, Clara* se sentait à l’aise dans un environnement professionnel «familial et détendu». En 2015, tout juste nommée responsable de la communication de l’entreprise, la future maman voyait sa carrière décoller. Tout bascule le jour de son retour de congé maternité, le 19 septembre 2016, lorsque son employeur lui annonce qu’elle est licenciée.

Lire aussi: Les jeunes mères fauchées dans leur carrière après leur grossesse