Fribourg

L'immunité de la conseillère d’Etat fribourgeoise Marie Garnier a été levée

Le Grand Conseil fribourgeois a levé l’immunité de la ministre verte démissionnaire Marie Garnier, soupçonnée de violation du secret de fonction

Marie Garnier pourra être entendue par la justice. Les députés fribourgeois ont accepté de justesse mardi la demande faite par le Ministère public de lever l’immunité de la conseillère d’Etat.

Lors d’un vote à bulletin secret, ils ont dit oui à la levée d’immunité par 56 voix contre 48 et 3 abstentions: soit tout juste la majorité qualifiée qui était requise.

L’apparence d’une infraction avérée

L’enquête pénale pourra donc se poursuivre concernant le fait que la ministre verte, qui a donné sa démission pour fin avril, a transmis à certains médias un rapport confidentiel concernant la préfecture de la Sarine, il y a quelques mois.

Lire aussi: A Fribourg, la droite est divisée pour succéder à Marie Garnier

Le parlement a suivi l’avis de la commission spéciale qui a examiné la demande de levée d’immunité faite par le procureur général Fabien Gasser. L’apparence d’une infraction étant avérée, l’intérêt général supérieur conduit à considérer cette demande comme justifiée, avait argumenté cette commission dans un rapport d’une page.

Publicité