affaire Hildebrand

L’informaticien de Sarasin s’explique

Reto T. dit avoir été mis sous pression par Christoph Blocher

Enfin, il parle. Dans un entretien accordé à Der Sonntag, Reto T., l’informaticien de Sarasin qui avait volé les données bancaires de Philipp Hildebrand, donne sa version des faits.

A l’origine de la démission de l’ex-président de la BNS, Reto T. précise d’abord le rôle qu’il a joué dans cette affaire: il n’aurait fait que transmettre les données à l’avocat thurgovien Hermann Lei. «Blocher m’a beaucoup mis sous pression pour que cette histoire soit rendue publique», ajoute-t-il.

Selon le SonntagsBlick, Christoph Blocher lui aurait même promis de lui retrouver un emploi dans le cas où il perdrait le sien, de lui payer un avocat et, le cas échéant, les frais de justice.

Reto T. dément en outre avoir tenté de se suicider. «Je ne suis pas dans une clinique pour ce que j’ai fait, mais pour ce que l’on a fait de moi», explique-t-il dans les colonnes de Der Sonntag.

Quant à l’extrait bancaire publié par la Weltwoche , Reto T. nie l’avoir manipulé. Il affirme avoir transmis les documents dans une enveloppe scellée à Hermann Lei. «Ce qu’il en a fait après, je ne le sais pas, explique Reto T. Mais ce que j’ai vu dans la Weltwoche n’était pas ce qui était dans l’enveloppe.»

Publicité