L’intelligence artificielle (IA) est partout. Avec la généralisation des assistants virtuels comme Siri, de la médecine augmentée ou de la traduction en temps réel, elle rythme déjà notre quotidien. Mais elle fait aussi peur, par exemple lorsqu’elle influe sur les processus démocratiques. Sans préjugés, un livre collectif* en présente toutes les espérances et les risques. Interview avec deux de ses auteurs, Anaïs Avila, assistante au département de droit international privé de l’Université de Genève, et Nicolas Capt, avocat spécialiste en droit des médias et des technologies.

Le Temps: L’intelligence artificielle a quelque chose de fascinant dans la mesure où elle constitue un immense espoir pour certains et une grande menace pour d’autres. Qu’est-ce qui prédomine chez vous?