«Occasions manquées», «lacunes», «manquements». Mardi, le procureur Jean-Marie Ruede n’a pas mâché ses mots pour pointer du doigt le «gâchis» révélé par un procès peu commun. Devant le Tribunal correctionnel de l’arrondissement de La Côte, une ressortissante anglaise répondait d’homicide par négligence, pour avoir causé la mort de son enfant d’un peu moins de 5 mois en l’écrasant dans son sommeil alcoolisé, il y a deux ans.