Mohamed Sakhr El Materi (lire ci-contre) y figure. Son père Moncef El Materi, aussi. Ou encore Belhassen Trabelsi. L’ordonnance du 19 janvier du Conseil fédéral qui prône le gel des avoirs du clan Ben Ali comprend une liste d’une quarantaine de noms. A part l’ex-président Ben Ali et sa femme Leila Trabelsi, y sont notamment cités leurs enfants Nesrine et Halima, les trois enfants issus d’un premier mariage de Zine el-Abidine Ben Ali, ses frères et sœurs, de même que le clan Trabelsi et des membres de grandes familles proches du couple présidentiel. Moncef El Materi, président du Conseil d’administration de Nestlé Tunisie depuis 2006, a quitté ses fonctions au lendemain de la publication de la liste noire, a révélé le Blick. Nestlé confirme. Et affirme qu’il a démissionné «de son plein gré». PDG de Adwya, leader des industries pharmaceutiques en Tunisie, Moncef El Materi est un ami de promotion de Zine el-Abidine Ben Ali à l’Ecole militaire de Saint-Cyr. Et a surtout été l’un des organisateurs de la tentative du coup d’Etat contre le président Habib Bourguiba en 1962, pour lequel il avait été condamné à mort, puis gracié. Autre personne visée: Belhassen Trabelsi, frère de Leïla, propriétaire de compagnies aériennes, d’hôtels et de chaînes radio-TV. WikiLeaks le décrit comme «le membre le plus connu de la famille, qui serait impliqué dans un grand nombre de faits de corruption». Sofiane Ben Ali , neveu du président déchu, y est également. Selon des Tunisiens, il aurait été aperçu en début de semaine à Genève, près d’une banque HSBC.

Ridha Ajmi, avocat suisse d’origine tunisienne, a, dans sa dénonciation pénale au Ministère public de la Confédération, établi sa propre liste. Très différente. Il juge celle du Conseil fédéral «incomplète, car elle exclut notamment les hommes politiquement engagés pendant la période de la dictature». La sienne vise aussi des ministres encore au pouvoir. Et comprend le nom de Mohamed Ben Ali , né en 2005. Un enfant du couple présidentiel que le Conseil fédéral n’a pas inscrit sur sa liste.