Une requête d’entraide internationale a été émise par la justice italienne dans l’affaire du missile retrouvé dans un hangar en Lombardie, a communiqué samedi le procureur de Turin. Les enquêteurs travaillent aussi en collaboration avec Interpol et le FBI. L’Italie cherche notamment des preuves contre un Tessinois soupçonné de trafic d’armes international. Alessandro Monti a été arrêté mi-juillet dans le centre de la Péninsule pour «détention et commercialisation d’un missile air-air».