La Haute Ecole a décidé de relancer une chaire de professeurs invités en littérature et en culture française, attribuée à «des scientifiques de premier plan». La même offre est proposée pour la littérature italienne depuis l’an dernier.

L’EPFZ avait fermé sa chaire de littérature et de culture italienne en 2002. Le même sort avait été réservé au français quatre ans plus tard. Depuis, «le besoin s’est fait sentir d’intensifier à nouveau l’étude des langues nationales et de leurs cultures», peut-on lire sur le site de l’université. De plus, des voix, notamment politiques, très mécontentes de cet abandon, se sont manifestées depuis le Tessin et la Suisse romande, explique Roman Klingler, le porte-parole de l’EPFZ. La Haute Ecole a donc décidé de renouer le dialogue, elle qui insiste sur la place importante qu’elle donne de longue date aux sciences humaines. En 2007, elle a fait savoir que les langues nationale seraient de retour via des Chaires de professeurs invités, occupées durant un semestre par des personnalités issues des mondes de la littérature, de l’histoire, de l’histoire de l’art ou de la philosophie.

Pour Etienne Barilier, il est essentiel que les sciences exactes ne soient pas séparées de la réflexion humaniste. D’où son engagement. «Les grands savants ont toujours dans leur bagage une riche formation humaniste. Il ne faut surtout pas oublier.» L’auteur romand a choisi d’aborder «les écrivains et l’Affaire Dreyfus» pour ainsi analyser la question de la littérature au sein de la cité. L’anthropologue Marc Augé et le poête Jacques Roubaud seront les professeurs invités en 2010.

«L’Ecole polytechnique de Lausanne a témoigné ces dernières années de sa volonté d’ouvrir davantage ses portes aux sciences humaines. A Zurich, on a aussi jugé préférable de redonner place à ce savoir», explique Jean-Philippe Coen, assistant et responsable de cette Chaire. Lausanne dispose désormais d’un Conseil culturel chargé de promouvoir l’enseignement des sciences humaines et placé sous la présidence de l’écrivain et mécène Metin Arditi.