La BNS ne se visite pas. On peut pénétrer au rez-de-chaussée, devant la salle vitrée où l’on détruit les vieux billets, mais seulement si l’on a d’anciennes coupures à échanger.

Le siège zurichois de l’institution a été construit de 1919 à 1922 par les frères Werner et Otto Pfister.

La BNS emploie 624 personnes réparties entre Berne et Zurich. Quelque 1040 tonnes d’or, valant 40 à 50 milliards de francs, reposent dans ses souterrains. Aux parlementaires qui lui demandaient «M. Roth, où se trouve l’or?», l’ancien président avait coutume de répondre: «En sécurité!» La réplique toute faite sert encore aujourd’hui.