L’attrait du jeu s’était un peu refréné il y a deux ans mais l’engouement a repris de plus belle. Le chiffre d’affaires dégagé en 2008 par les loteries et paris est supérieur de 120 millions à celui de 2007 et de 60 millions à celui de 2006 (précédent record), a indiqué jeudi l’Office fédéral de la justice (OFJ).

Les jeux les plus populaires restent ceux affichant des gains pour le joueur dépassant les 10 millions. Swiss Lotto (loterie à numéro, Joker et EXTRA-Joker) garde sa première place malgré un certain recul (chiffre d’affaires de 545 millions, baisse de 24 millions), devant un Euro Millions en progression (454 millions, hausse de 41 millions).

Euro Millions prisé des Romands

La première loterie ne doit toutefois son rang sur le podium qu’à son attrait auprès des Alémaniques. En Suisse romande, Swiss Lotto arrive en deuxième place avec un chiffre d’affaires de 124 millions contre près de 136 millions pour Euro Millions.

Outre-Sarine, la première loterie (420 millions) mène en revanche loin devant l’autre (318 millions). Du côté des paris sportifs. Sport-Toto et Sporttip, sont en recul. Leur chiffre d’affaires global est passé de 61 millions à 56 millions.

535 millions reversés

Les sociétés exploitant les plus grandes loteries - la Loterie Romande, sise à Lausanne, et SWISSLOS, sis à Bâle - ont reversé l’an dernier 535 millions dans les fonds cantonaux de loterie et du sport ainsi qu’à des associations faîtières sportives. Soit douze millions de plus qu’en 2007.

Parallèlement aux chiffres d’affaire, l’OFJ publie le produit brut des jeux (différence entre les mises de joueurs et leurs gains). Celui-ci a atteint 911 millions de francs, soit une hausse de 1,8% par rapport à 2007.