alpinisme

Louis Agassiz ne sera pas déchu de son titre au Club alpin suisse

En pleine polémique sur le fait que le glaciologue trempait dans le «racisme scientifique» de son époque, le Club alpin suisse refuse de lui retirer le titre de membre d’honneur – qui, de toute manière, était échu à sa mort. Le club ne veut pas «falsifier l’histoire»

Le glaciologue suisse et précurseur de l’apartheid Louis Agassiz ne sera pas déchu de manière posthume de son titre de membre d’honneur du Club alpin suisse, le CAS. Celui-ci refuse une demande en ce sens du comité «Démonter Louis Agassiz», qui avait déjà échoué dans sa tentative de rebaptiser un sommet alpin, l’Agassizhorn.

Cet été, le célèbre alpiniste du Tyrol du Sud Reinhold Messner, 72 ans, fait irruption dans cette controverse, qui rebondit périodiquement depuis une dizaine d’années. Pour celui qui a été le premier à gravir les quatorze 8000 m du monde (1986), il est «inadmissible» que le botaniste et glaciologue fasse toujours partie des membres d’honneur du CAS.

A ce sujet: L’alpiniste Reinhold Messner critique le Club alpin suisse

Une qualité échue

La qualité de membre d’honneur s’est éteinte à la mort du glaciologue en 1873, écrit le CAS mardi dans un communiqué. Ainsi, Jean Louis Rodolphe Agassiz n’est plus membre d’honneur depuis plus de cent quarante ans. Par conséquent, le CAS ne peut pas lui retirer ce titre qui n’existe plus. Le CAS invoque aussi une autre raison: à l’époque, Louis Agassiz était considéré comme cofondateur et représentant important de la théorie des glaciations. En 1865, le CAS lui a accordé le statut de membre d’honneur pour ses travaux scientifiques majeurs.

Actuellement, une élection en tant que membre d’honneur n’entrerait plus en ligne de compte: «Contrairement à ce qui se faisait à l’époque, le CAS ne sépare plus aujourd’hui les réalisations scientifiques des positions racistes.»

«Falsification de l’Histoire»

Le CAS estime par ailleurs que biffer Louis Agassiz de la liste des anciens membres d’honneur reviendrait à falsifier l’Histoire. Le CAS doit s’en tenir à ses anciennes décisions, même si elles ne correspondent plus à l’opinion actuelle.

Le comité «Démonter Louis Agassiz» avait déjà tenté de faire rebaptiser l’Agassizhorn, qui culmine à 4000 mètres entre l’Oberland bernois et le Haut-Valais. Les trois communes qui se partagent ce sommet ont refusé en 2010 la demande de 2500 pétitionnaires du monde entier, sensibles au rôle de pionnier qu’a joué Louis Agassiz dans le racisme dit scientifique.

Louis Agassiz est né à Môtier, dans le canton de Fribourg, en 1807, et a émigré aux Etats-Unis par la suite. En 2007, dans sa réponse à une interpellation, le Conseil fédéral avait condamné les opinions du scientifique, mais refusé de modifier la dénomination du sommet.

En 2007: La part d’ombre de Louis Agassiz

Publicité