Hommage

Louis Polla, l’homme qui a raconté Lausanne en long et en large, est décédé

L’ancien journaliste de «24 heures» était une figure de la vie locale. A sa retraite en 1987, la «Gazette» avait évoqué la carrière de ce grand mémorialiste du chef-lieu vaudois

«Quatre syndics, 38 présidents, cinq ou six fois plus de conseillers municipaux et un nombre assez élevé de conseillers communaux!» C’est en chiffres le tableau de famille que Louis Polla, qui vient de s’envoler à l’âge de 97 ans, allait conserver de Lausanne, «après en avoir suivi durant presque quarante ans» les travaux du Conseil communal. Voilà ce qu’écrivait son regretté confrère Daniel Audétat dans la Gazette de Lausanne du 25 juillet 1987, lorsque le journaliste prit sa retraite:

D’abord actif au Courrier genevois, où Louis Polla avait «beaucoup ferraillé», disait-il alors, «pour que le statut de l’Eglise catholique soit reconnu dans le canton de Vaud», puis à la Feuille d’avis de Lausanne dès la fin des années 50, il était aussi un mémorialiste incontesté de Lausanne et ses environs. Notamment avec sa chronique Maisons et quartiers d’autrefois, qui recensait quelque 1300 articles à la fin des années 80, et cinq livres qu’il se disait «sidéré» d’avoir écrits, dont Lausanne, passé et présent sous le même angle, aux Editions Slatkine, avec les photographes Nicolas Crispini et Robert Hofer, sorti en 1998.